Chonde

De Wiki Répubrick
Aller à : navigation, rechercher
CHONDE
Chonde3D.png
Chonde Jacquet
Naissance 6 septembre 1997
Chondopolis (Chondonie)
Nom de Naissance Chonde Jacquet
Nationalité Drapeau repubrick.png Répubrickain
Début d'activité
sur les forums
 ?
Politique fédérale
Parti politique LogoLigueVerte.png LV
Membre depuis le 4 septembre 2015

Président depuis le 29 novrembre 2016

Député de Répubrick
En fonction depuis le 6 septembre 2015
Politique régionale
Préfet de Chondonie
En fonction depuis le 19 mars 2017
Prédécesseur Charles Jacquet
Successeur Mandat en cours
Politique locale
Maire de Chondopolis (CH)
En fonction depuis le 6 septembre 2015
Prédécesseur Charles Jacquet
Successeur Mandat en cours
Économie
PDG de ChondoCorp.
En fonction depuis le 1er janvier 2016
Co-PDG Tomy Kentleprix
Fonctionnaire
Administrateur
En fonction depuis le 4 septembre 2015
Chonde sur le Forum

Chonde, de son nom complet Chonde Jacquet, est un homme d'état et entrepreneur répubrickain. Né le 6 septembre 1997 à Chondopolis et descendant direct de Chonde 1er et de la dynastie Jacquet, il a repris successivement les fonctions politiques de son père Charles Jacquet en devenant maire de Chondopolis en 2015, président de la Ligue Verte en 2016 puis préfet de Chondonie en 2017. Il est également le fondateur de ChondoCorp.

Biographie[modifier]

Enfance[modifier]

Chonde Jacquet, né le 6 septembre 1997 dans la demeure familiale de Chondopolis, est le fils unique de Charles Jacquet et de Catherine Jacquet, née Dizy. Le couple, après de multiples fausses couches, voit son arrivée comme un symbole et choisit le nom du membre fondateur de la dynastie, Chonde 1er.

Son père, riche entrepreneur, permet à la famille de vivre dans le luxe et l'insouciance des années durant. Chonde passe sa jeune enfance entourée de ses parents, et sa mère laisse peu de places aux nourrices qui finiront par être congédiées. Elle lui enseigne ce qu'elle sait des arts, notamment le piano et la littérature, tandis que son père lui inculque rapidement des notions d'économie.

À 6 ans, Chonde est confié à un précepteur : son père, déjà peu présent, est appelé de plus en plus souvent par ses affaires, notamment politiques. Sa mère, qui a souffert de complications après l'accouchement, s'épuise d'un rien et passe de moins en moins de temps avec son fils, si ce n'est pour une promenade chaque dimanche dans le Parc Clauzet. Ces promenades étaient l'occasion pour la mère et le fils d'échanger de longues conversations, et l'un des rares moments en tête-à-tête, sans son père ni domestiques.

Sensibilisation à l'écologie[modifier]

Chonde est initié dès son enfance aux principes écologiques. Étonnamment, son père, fondateur de la Ligue Verte ne semble guère s'en préoccuper, et n'évoque le sujet en privé que sur la demande de son fils. C'est principalement sa mère Catherine et son précepteur qui le sensibiliseront au cours de sorties et voyages. La famille passe ses étés dans la résidence secondaire de Jersey Shores, où le jeune garçon constate les dégâts d'une trop forte urbanisation sur les écosystèmes locaux. Il y rencontre Tomy Kentleprix, qui deviendra son ami et collaborateur.

À l'été 2007, alors âgé de bientôt 10 ans, il refuse de partir, prétextant ne plus approuver ces stations balnéaires. Son père Charles se met en colère et le somme de préparer ses affaires. Plus tard, ses parents lui annoncent après une longue discussion que sa mère Catherine n'est pas en état de partir cette année, et que Chonde peut rester avec elle au manoir.

Décès de la mère[modifier]

Catherine Jacquet décède dans son sommeil le 27 décembre 2007 à l'âge de 44 ans. Après des complications suite à l'accouchement de Chonde, et une fausse couche en 2001, sa santé fragile la rendait fatiguée chaque hiver un peu plus. Les promenades avec son fils se faisaient de plus en plus courtes, et en dehors du parc et du manoir, elle n'était plus sortie depuis le printemps. La famille élargie est au manoir pour les fêtes de fin d'année lorsque Catherine disparaît, et les funérailles sont célébrées le 29 décembre. Chonde a 10 ans.

La perte de sa mère ébranle les idéaux du jeune Chonde jusqu'à aujourd'hui. Ses convictions écologistes et féministes sont renforcées par le deuil, en souvenir de sa mère, et il reproche à son père de l'avoir laissée mourir, avec « ses affaires, ses absences et ses usines ». L'été suivant, son père se rend à Jersey Shores et Chonde reste à Chondopolis, sans même se concerter. Leurs échanges se font rares et conflictuels.

Études[modifier]

À 11 ans, Chonde entre au collège d'Althaven en pensionnat. En conflit avec son père, c'est un moyen pour lui de s'éloigner de son influence. L'éducation privée dont il a bénéficié lui vaut d'entrer au lycée à 13 ans, soit deux ans d'avance. Il obtient son baccalauréat en 2013, et entame des études en sciences politiques à l'université de Stettin.

C'est à l'université qu'il rencontre d'autres étudiants militants écologistes, avec lesquels il participe à diverses actions et manifestations. D'abord pacifique, le groupe est persuadé que seules des actions de grande ampleur peuvent faire réagir, quitte à contourner la loi. Chonde est mêlé à des affaires de vandalisme, de destruction de biens, et la préparation d'un kidnapping de grand patron fut même soupçonnée. L'étudiant s'en sort toujours, rattrapé par les avocats de son père.

Bien que doué, Chonde ne se focalise plus sur ses études et, au cours de la deuxième année, il abandonne tour à tour la plupart de ses cours, jusqu'à quitter totalement l'université avant la fin de l'année.

Maire de Chondopolis[modifier]

Première campagne[modifier]

Charles Jacquet est d'abord agacé par les actions dont Chonde se rend coupable durant ses études, mais il voit ensuite en lui un repreneur idéal pour le parti. Songeant aux élections municipales à venir, il profite du retour de Chonde au manoir pour préparer avec lui la campagne municipale de 2015. Chonde se prend au jeu comme l'espérait son père, et rencontre de très nombreux militants de la Ligue Verte de son âge, avec qui il organise meetings, levées de fonds et distributions de tracts. Tout l'été, Chonde et son père demeurent à Chondopolis et travaillent main dans la main à la campagne, jusqu'à ce que finalement son père lui propose de prendre sa place. Chonde refuse d'abord, mais accepte face à l'engouement des militants et sympathisants. Il aura 18 ans le jour des élections, le 6 septembre 2015.

Le dimanche 6 septembre 2015 au soir, les résultats tombent : Chonde Jacquet remporte les élections municipales de Chondopolis avec 86,7% des suffrages exprimés dès le premier tour. Si la Ligue Verte incarnée par son père avait l'habitude depuis quelques années de gagner sans second tour, le score étonnamment élevé du jeune maire est exceptionnel. La victoire est ressentie, et des fêtes populaires s'improvisent un peu partout dans la ville. Chonde ne s'exprime pas depuis le manoir familiale comme le faisait autrefois son père, mais directement depuis le siège du parti, dans l'Assemblée dont la foule a pris possession.

« Merci à vous, de faire confiance à la Ligue Verte depuis maintenant trente ans, et pour cinq années encore. Et merci, surtout, de m'avoir fait confiance. Puisque cette ville porte mon nom, et que je porte le nom de cette ville, je veillerai à ne pas le salir. L'Écologie, quel qu'en soit le prix ! Je ne vous décevrai pas. »
— Chonde Jacquet, Fin de discours de victoire aux élections municipales, 6 septembre 2015, à Chondopolis

Continuité politique[modifier]

Grands chantiers[modifier]

Controverses[modifier]

Président de la Ligue Verte[modifier]

Succession à son père[modifier]

Agrandissement du siège de parti[modifier]

Radicalisation[modifier]

Les "pleins pouvoirs"[modifier]

Préfet de Chondonie[modifier]

Campagne électorale[modifier]

Victoire écrasante[modifier]

Contrôle absolu de la région[modifier]

Politique dans le reste de la Répubrick[modifier]

Député[modifier]

Militantisme[modifier]

ChondoCorp[modifier]

Héritage des entreprises familiales[modifier]

Fondation de ChondoCorp[modifier]

Extension et alliances[modifier]

Critiques[modifier]